Une République en marche arrière ou un Avenir en commun ?

Dimanche dernier, le vote des lyonnaises et des lyonnais nous a porté au second tour des élections législatives, en deuxième position, devant la droite dure, conservatrice et réactionnaire et en face du candidat « macroniste ».

De nombreux soutiens

Au cours de cette semaine, toute la gauche lyonnaise s’est rassemblée derrière la France Insoumise et ses candidats. Plusieurs candidats du premier tour ont ainsi apporté leurs soutiens à notre candidature : Bertrand Artigny (EELV), Julien Giraudo (PC), sa suppléante, Margaux Vidal (soutien d’Hamon), Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM), Ensemble !

(Soutien à retrouver ici)

Leurs soutiens rejoignent ceux de nombreux autres élu.e.s, citoyennes et citoyens déjà engagé.e.s à nos côtés pour porter un projet à la fois républicain, écologique et social à l’Assemblée Nationale. Ce projet est celui de notre programme, l’Avenir en Commun. Plus que jamais il n’a aussi bien porté son nom !

Nous ne nous opposons pas à Emmanuel Macron, son gouvernement et son armée de candidats seulement pour arrêter leur agenda. Nous nous y opposons car nous portons une alternative. La France Insoumise est aujourd’hui la première force d’opposition à Emmanuel Macron. Elle a la possibilité de devenir demain un contre-pouvoir à l’Assemblée Nationale. Nous ne renoncerons pas à répondre à l’urgence sociale et écologique. Nous ne renoncerons pas à défendre les valeurs de la République face à un gouvernement déjà terni par les soupçons qui pèsent sur ses ministres.

Saisir l’opportunité de ce deuxième tour

Dimanche, les lyonnaises et les lyonnais auront le choix entre deux candidatures : celle du rassemblement autour d’un projet, celui d’un  » avenir en commun », et celle de l’attroupement autour d’une étiquette, celle de la « République en Marche Arrière. »

L’illustration en a été donnée par un membre de longue date du parti Les Républicains, représentant de la vieille politique lyonnaise : Michel Havard. Il vient d’échanger sa casquette d’homme d’appareil contre celle du courtisan pour appuyer la candidature du candidat macroniste. Il démontre une fois de plus que la République en Marche est l’alliance de l’opportunisme et de l’ambition. La République en Marche, c’est le recyclage maquillé en renouvellement. La République en Marche, c’est le renoncement déguisé en réformes. La République en Marche, c’est la France au pas.

La situation politique est clarifiée : les macronistes et les Républicains avancent main dans la main. Face à une droite plurielle, nous représentons une gauche unie.

Nous adressons un double message aux lyonnaises et aux lyonnais : votez dimanche, et ne laissez pas les pleins pouvoirs au candidat désigné par le gouvernement. Faites vivre le débat d’idées ! Faites vivre le pluralisme ! Faites vivre la démocratie !

La France Insoumise a, pour ce deuxième et dernier tour, besoin de votre voix pour vous représenter et vous défendre à l’Assemblée Nationale ! Rendez-vous dimanche.

Elliott Aubin, candidat de la France Insoumise de la 1ere circonscription du Rhône.

Michèle Le Dily, suppléante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *