Madame Lorne, êtes-vous sincèrement « républicaine » ?

Alors que les intentions de vote pour le Front national atteignent des niveaux inquiétants, la candidate des « autoproclamés » Républicains de la 1ère circonscription du Rhône, Anne Lorne, rompt avec la tradition humaniste lyonnaise, à travers un discours extrémiste et excluant.

Anne Lorne est membre du très droitiste Collectif Phénix, un think tank Milloniste, qui promeut la « civilisation chrétienne » et « l’identité française », en critiquant vivement l’héritage de 1789.

Déléguée régionale du mouvement « Sens Commun », Anne Lorne s’est mobilisée activement lors de « la Manif pour tous » contre l’égalité du droit au mariage pour les couples de même sexe. Ses tweets acerbes contre nos concitoyens ont malheureusement marqué les esprits : « Non à la banalisation de l’homosexualité », déclarait-elle sur son compte.

Son mouvement « Sens commun » s’en est pris également à la législation sur l’avortement, consolidée par la loi Taubira, en parlant de « compromission » et en appelant à des « voies alternatives à l’IVG ».

Loin de l’universalisme laïque et républicain que devraient savoir incarner les candidats à la députation, Anne Lorne a débuté une campagne communautaire, depuis quelques semaines, au sein des églises et d’associations confessionnelles, au point de se demander si elle n’est pas en quelque sorte la porte-parole politique du Cardinal Barbarin ?

Elle n’hésite pas d’ailleurs à exprimer sur les réseaux sociaux toute sa haine de la République : »Je dirais qu’il faut se battre pour faire reconnaître le mariage religieux comme seul mariage valide sans passage à la mairie ».

La « front-nationalisation » de son discours s’est également traduite par des soutiens explicites à des municipalités d’extrême-droite. Anne Lorne saluait ainsi l’action du maire FN de Hénin-Baumont : « Bravo à Steeve Briois qui prive la Ligue des Droits de l’Homme de locaux dans sa ville ». Anne Lorne s’indignait-elle de la présence de groupuscules identitaires au sein des « Manifs Pour Tous » ? S’indigne-t-elle de leurs nombreuses violences commises à Lyon et de leur volonté de s’implanter dans le Vieux-Lyon, sur le territoire de la 1ere circonscription de Lyon ?

Face à cette mouvance réactionnaire incarnée par Anne Lorne, particulièrement inquiétante, nous proposons avec le mouvement de la France Insoumise, une défense sans failles de l’idéal républicain et la mise en place d’une 6e République qui inscrive dans la Constitution des droits humains fondamentaux comme la liberté de conscience, le droit à la contraception et à l’IVG, le droit de mourir dans la dignité, l’accès garanti à des soins palliatifs.

Nous voulons d’une 6ème République laïque sur l’ensemble du territoire national, abrogeant tous les régimes concordataires ou dérogatoires. Nous voulons une République laïque irréprochable interdisant la présence de ministres, préfets, et maires aux cérémonies religieuses. Nous refusons également que l’argent public, le pot commun du contribuable serve des intérêts privés ou communautaires comme celui du financement des écoles privées, de la construction d’édifices religieux, d’activités cultuelles ou d’établissements confessionnels.

Après la démonstration de force du 18 mars dernier, à Paris, nous vous invitons à discuter de cette 6ème République le lundi 10 avril à 18h30, en présence de Raquel Garrido, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, à la salle Jean Couty (9e).

Elliott Aubin

Michèle Le Dily

 

Réactions médiatiques :

Lyon Cap – Ici

Lyon Mag –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *